jeudi 16 mai 2013

Mon Manifeste d'auteur auto-édité.

Suite à la lecture d'un article sur le site "L'armurerie de Tchekhov" et l'analyse de la discussion intéressante qui la suivait, j'éprouve le besoin d'écrire "Mon Manifeste" de l'auteur auto-édité.

Le sujet de l'article cité en référence prenait comme point de départ le site Adopte un Auteur . Plateforme qui regroupe un bon nombre d'auteurs (en majorité auto-édités) pour échanger avec des lecteurs potentiels, servir de petite vitrine, histoire d'avoir un peu plus de visibilité, regrouper des auteurs entre eux et leur permettre d'échanger. Chacun peut y voir ou trouver un melting-pot de raisons plus ou moins valables, mais ce que j'apprécie, c'est que ce site à le mérite d'exister.

Peu importe qu'il se modifie, ou voire même, échoue dans sa tentative. On peut lui reprocher sa mosaïque d'auteurs qui semble jetée là, sans discipline (chose à laquelle je réponds qu'on peut classer les auteurs par genre dans le menu latéral). L'important, c'est qu'on ne pourra jamais lui retirer le fait d'avoir été un pionnier.



Ceci étant précisé, j'en arrive doucement à l'expression de mon manifeste qui ne comportera que quelques lignes, mais je dois avant tout citer les points négatifs qui reviennent souvent quand on parle de l'auto-édition :

- On tombe sur des mauvaises surprises,
- Les auteurs auto-édités sont mauvais,
- Les auteurs auto-édités, devant assurer leur promotion seuls, ils sont souvent agressifs,
- Ils sont appâtés par les gains rapides,
- ...

L'époque actuelle est celle de la consommation. Et elle n'est pas nouvelle. Dans la vie de tous les jours, le consommateur est obligé d'être vigilant quant à ce qu'il achète. Il doit contourner les arnaques, les pièges marketing, les promotions sauvages qui masquent souvent une entourloupe sur les véritables prix au kilo. Il doit analyser, trier, comparer sans arrêt. Pourquoi ses réflexes de consommateur averti devraient-ils fondre devant les manœuvres de certains auteurs auto-édités peu scrupuleux ?

N'est-il pas évident que ce que l'on retrouve dans toutes les tranches de population, d'activités, de démarche de commerce, se retrouve également dans le milieu neuf de l'auto-édition ?

Bien sûr qu'il comprend des gens mauvais, appâtés par des gains rapides. Pourtant les écueils les plus gros sont faciles à éviter. Quand je vois une couverture dégueulasse qui veut me vendre la sérénité en quatre chapitres et dont la méthode est basée sur la badigeonnage de jus de citron sur les parties, et que de surcroît l'ouvrage numérique est vendu 25 euros, et bien j'ai des doutes, et en général je n'achète pas.

Ce n'est pas parce qu'un domaine est nouveau qu'une personne censée doit abandonner tout son sens critique.

Concernant la mauvaise qualité des auteurs du Numérique, je l'admets, elle n'est pas toujours au rendez-vous. Pourtant la démonstration est la même que précédemment. En tant que consommateur depuis toujours, vous avez normalement les billes pour déceler les plus grosses faiblesses et ne pas tomber dans des dépenses inconsidérées vers des œuvres d'auteurs mauvais qui vont vous ruiner et détruire votre foyer à coups de dépenses massives de 0,89 centimes d'euros !

Je préfère mettre en avant une démarche de l'auteur auto-édité : celle de s'accompagner de gens plus avertis qui vont donner les pistes pour rendre un travail de qualité. Organiser les choses de manière à être le plus professionnel possible.

Pour moi, l'aventure de l'auto-édition a été l'occasion de créer du contenu en montant une petite équipe (Mon graphiste, mes deux correcteurs, les bêta-lecteurs qui tournent sur mes "écrits" etc...) , de pouvoir discuter et échanger, loin de toute agressivité et en faisant autre chose que bosser/dormir/m'engueuler avec le monde entier.

C'est pourquoi je tenais à afficher clairement ma ligne de conduite concernant cette aventure sympathique. Voilà mon manifeste :

- Fournir un travail le plus soigné possible,

- Ne pas être appâté par le gain immédiat,

- Éviter toute démarche agressive, que ce soit pour obtenir de la visibilité ou des critiques,

- Tenter de m'améliorer au fil des écrits,

- Conserver du plaisir et que mes potes aiment me lire.


Si des choses agréables doivent m'arriver par la suite, ce sera uniquement en respectant une ligne de conduite et en étant constant dans mon comportement d'auteur auto-édité. Et puis si rien n'arrive, au moins j'aurai écrit un billet vous poussant à être vigilants.


















Aucun commentaire:

Publier un commentaire